jgpresente.png
 
                        

Accueil GRAVURES RUPESTRES Au sud de l'Atlas Oum Chenna & environs

Vous pensez avoir découvert des traces de dinosaures ? des peintures rupestres ?
des tumulus sortant de l'ordinaire ?
Vous voulez collaborer à notre site internet ?
Vous avez une suggestion ou une information à nous communiquer ? Cllquez ici.

 
ACCUEIL
GRAVURES RUPESTRES
LE SITE
Foum Chenna et les environs PDF Imprimer Envoyer

Moyen Draa. Les sites à gravures libyco-berbères
Feuille 100 000e NH-29-XVIII-2 (El Gloa)



1. Jorf el Khil

Situé à 20 kilomètres à l’Ouest de l’agglomération d’Oulad Slimane, ce site englobe plus de 100 gravures piquetées d’une manière peu profonde sur plus de 50 dalles gréseuses et dièdres verticaux.. Les figures de la période libyco-berbère présentent des cavaliers, une chasse à l’autruche  et quelques bijoux (fibules et bracelets). A côté d’un bloc décroché de la paroi et retourné, portant deux gravures de cavaliers, gros rocher portant plusieurs dizaines d’empreintes de sabots de mulet ?? ou de fer à mulet. Au début de la zone aux gravures, on trouve de nombreux azibs (bergeries) implantés sur d’anciennes structures préislamiques (murs de gros blocs).


2. Foum Chenna
Situé à environ 7 kilomètres à l’Ouest de Tinzouline, le site présente la plus grande concentration rupestre de la vallée du Moyen Draa. Il s’étend sur plus de 1100 mètres ou cinq sites principaux sont répartis. Les figures sont essentiellement piquetées sur les parois verticales des falaises dominant la rive gauche de l’oued Foum Chenna; seules, une quarantaines de gravures sont signalées sur la rive droite. Période libyco-berbère, elles représentent des figures humaines, des cavaliers, des chameaux, des bovinés, des félins, des autruches, des scorpions ?, un bison ?, des disques et des figures non identifiées. Des dalles présentent des scènes de la vie quotidienne (chasse aux félidés, combats aux javelots, etc.).

oum_chenna_01.jpgoum_chenna_02.jpgoum_chenna_03.jpg












oum_chenna_04.jpgoum_chenna_05.jpgoum_chenna_06.jpg










oum_chenna_07.jpgoum_chenna_08.jpgoum_chenna_09.jpg










alphaberbre_foum_chena.jpg























Source : Revue Telquel mai 2011




3. L’oppidum et les gravures de l’Assif Ouigane

Il s’agit d’une croupe de forme triangulaire d’un hectare aux rebords abrupts de deux côtés, constituant une véritable forteresse naturelle entre l’assif Ouigane et un petit vallon qui conflue avec lui rive droite. Du sommet, il est facile d’observer la grande vallée du débouché de l’oued sur le Draa et la barre du jebel Kishane. Cet oppidum se termine au Sud-Est en éperon barré : il témoigne du double désir des gens qui l’occupèrent dans des temps anciens : observation et sécurité. De nombreux blocs arrondis et gréseux parsèment la surface du plateau. Presque tous ont été gravés. Certains disposés en carré semblent avoir protégé des lieux de réunion ou d’habitation. Les gravures piquetés, sans patine, proposent surtout des équidés montés ou non. On trouve parfois plus de dix équidés sur une seule face. Les cavaliers ont des boucliers ronds et de temps en temps une lance.
Le style des gravures. La figuration des chevaux respecte certaines conventions : le cou est trop grand par rapport à la taille, les jambes, gravées dans un “style bâton” sont pratiquement toujours parallèles et filiformes, la queue est longue; les têtes sont étroites et les oreilles petites. La crinière est parfois figurée. Les dessins sont assez uniformes, mais souvent la finesse est exagérée. Ces animaux ne dépassent guère vingt centimètres et s’apparentent étroitement au images de Oum Chenna en gravures moins accentuées dans la pierre.
L’oppidum n’est pas le seul centre de gravures de la vallée. Les parois de la rive gauche, face au Sud, offrent d’autres images. En dehors de quelques dessins d’équidés montés et des représentations de canidés très représentatifs et de bovidés très stylisées, on note des inscriptions libyques qui voisinent avec des inscriptions arabes; le problème d’une datation précise reste ainsi posé. Sur la gauche, magnifique ensemble de spirales et de dessins géométriques accolés que certains spécialistes suggèrent représenter des villages de cases. Cet ensemble se situe directement en vis à vis de l’oppidum qui se trouve sur la rive opposée. On note également la présence, directement dans la vallée de l’oued au débouché sur le Draa, de tumulus préislamiques.

4. Oued Chaba el Beida
A environ 10 kilomètres au Sud de Tinzouline en direction de Zagora, au douar Oulad Youb, se trouve l’oued Chaba el Beida où après dix minute à pied vers l’amont pour trouver rive gauche les premiers dièdres verticaux à gravures : fibules, cavaliers, chien, écriture arabe, avant le début d’une zone assez dense de gravures étalées sur 100 mètres.

 
 

© 2014 by Jacques Gandini
 
 
 http://www.prehistoire-du-maroc.com