jgpresente.png
 
                        

Accueil

 
ACCUEIL
LES DINOSAURES
LES TUMULUS
PEINTURES RUPESTRES
GRAVURES RUPESTRES
LE SITE
Le Maroc avant l'histoire... PDF Imprimer Envoyer

Je ne suis ni un archéologue ni un préhistorien spécialisé sur le Maroc. Mes nombreux séjours et déplacements sur le terrain pour l’élaboration de mes guides 4x4 Pistes du Maroc à travers l’histoire m’ont seulement permis d’aiguiser mon regard lors de l’examen de milliers de sites visités et par déduction de pouvoir repérer assez facilement les zones susceptibles de receler des traces de dinosaures, des sites rupestres, gravures ou peintures, et des tumulus préislamiques. Ceci m’a donné envie de les présenter aux amateurs.

En dehors des sites déjà reconnus et étudiés officiellement que vous retrouverez sur ce site internet, avec mon assistant marocain Hoceine Ahalfi, je me suis contenté de faire les relevés d’accès et de situation des nouveaux sites découverts ces dernières années. Ces relevés sont accompagnés d’une brève description du lieu et des sujets représentés; l’interprétation des dernières découvertes n’engage que moi... Libre aux spécialistes d'y effectuer une mission et de nous en fournir une étude approfondie...

dinos-intro.jpgJ’ai l’espoir que ce site internet permettra à tous les amateurs passionnés, scientifiques ou autres, d’être informés sur ce qui a été découvert au Maroc. Quand on parle de dinosaures au Maroc, si l'on veut vraiment prendre connaissance de leur existence, il ne reste que l'examen de leurs empreintes sur le terrain dont les représentations restent nombreuses dans l’Atlas.

D’autre part plusieurs régions ont révélés l’existence d’ossements enfouis qui une fois extraits ont permis de reconstituer plusieurs variétés de dinosaures.

peintures-intro.jpg

Au sujet des sites rupestres, si on considère que les gravures se comptent par milliers, pendant longtemps on n’a pas hésité à affirmer que les peintures étaient rares au Maroc, leur valeur artistique médiocre et les représentations généralement réduites à des points ou des lignes plus ou moins ondulées, étaient toujours monochromes. Depuis quelques années la province de Tan-Tan a démenti cette affirmation en révélant des abris sous-roches qui présentent des peintures rupestres dont certaines sont dignes d'intérêt par leurs représentations zoomorphes et anthro-pomorphes en quantité.

tumulus-intro.jpg

Les tumulus, tombeaux ou monuments préislamiques sont nombreux dans le paysage marocain, avec une prédominance au Sud de l’Atlas. Leur variété est importante et débute par les formes élémentaires des tumulus simples. Très nombreux au Maroc, ils sont soit isolés, soit en petits groupes, mais parfois ils constituent de véritables nécropoles où ils se dénombrent par centaines, voire par milliers. Le site de l’oued Chbika recèle en moins de 25 kilomètres une suite de monuments à antennes non signalés jusqu’à leur découverte en 2001. Ces structures de pierre, bien dessinées sur le sol, ne sont pas des tombeaux même si elles sont environnées de quelques tumulus de formes diverses. A ce jour cette concentration mystérieuse, et ce que peut bien signifier ces structures au sol, restent inexpliquées.

Jacques Gandini
 
 

© 2014 by Jacques Gandini
 
 
 http://www.prehistoire-du-maroc.com